Chronique de la vie du Gaon et pieux

Rabbi Éliézer Papo ''

  

Le grand, le pieux et juste Rabbi Éliézer fils du Rav Yitsh'ak Papo '' est né durant l'année 1785 ('')

dans la ville de Sarajevo en Bosnie. Il est considéré comme un de ses plus grands rabbins. A l'âge de 27 ans,

il partit vivre en Bulgarie et officia comme rabbin de la ville de Selestria. Il y vécut jusqu'à son décès durant

l'année 1828 ('').

 

Durant sa courte existence, il écrit plusieurs livres qui nous permettent de constater sa grandeur et son grand

savoir dans tous les domaines de nos maîtres de mémoire bénie, le Talmud, les Midrachim, le saint Zohar et

autres. Les livres qu'il a écrits sont:

 

1.« Elef Hamaguen », commentaire sur les sections de la Torah

2.« H'essed Laalafim », décisions rabbiniques sur le « Orah' H'ayim » et « Yoré Déa », 2 volumes

3.« Dan Anokhi », commentaires

4.« Yaa'lezou H'assidim », sur le « Sefer Hah'assidim »

5.« Beït Téphilah », éveil sur la prière et sur l'ordre de la prière et des supplications

6.« H'odech Haaviv », méthode sur les sections du Talmud « Berakhot », « Chabbat » et « Irouvin »

7.« Dan Yadin », Choulkhan Aroukh

8.« Pélé Yoets », le livre le plus connu de notre maître '' qui a eu le mérite d'être édité des dizaines de fois

9.« Orot Elim », recueil de paroles de nos maîtres de mémoire bénie et de leçons de Moussar

 

Tout au long de sa vie, il s'est conduit de la façon la plus pieuse et la plus spirituelle possible. Ainsi a écrit son

fils, Rav Yéhuda Papo '', à son sujet dans l'introduction du livre « H'essed Laalafim »:

 

« Tout son désir, son souhait et sa volonté était de donner de la satisfaction à notre Créateur de tout son cœur,

de toutes ses forces et de tous ses moyens à chaque occasion et à chaque moment de la meilleure façon et par

le plus juste comportement possible, avec un grand attachement, désir, volonté. Toutes les souffrances du

monde ne lui semblaient rien à ses yeux, il ne les ressentait pas, face à son désir de réaliser la volonté d'Hachem.

Il se rajoutait des souffrances comme des jeûnes, il se flagellait tous les soirs, sauf les soirs où on ne dit pas les

supplications, il s'habillait et se mettait de la cendre sur le visage comme un endeuillé lors de la prononciation du

Tikoun H'atsot, il marchait sur des ronces et se trempait dans un mikvé deux fois par jour, même en cassant la

glace et en se trempant le corps dans l'eau glacée ».

 

Et cependant, malgré tous ces jeûnes et toutes ces souffrances, Rabbi Éliézer Papo '' n'était pas refermé sur

lui-même, il se dépensait de toutes ses forces sans compter afin de se mêler aux gens pour les éduquer et les

diriger dans les chemins de la Torah et du Moussar.

 

La mitsvah de reprendre son prochain était son flambeau et provenait d'un amour vrai pour le peuple, un amour

qui avait comme source la mitsvah d'Hachem « mais aime ton prochain comme toi-même » et de la mitsvah

« reprends ton prochain, et tu n'assumeras pas de péché à cause de lui ».Il ne se suffisait pas de diluer du

Moussar et de dire des discours devant un grand public, il savait aussi comment parler à chacun afin de

l'influencer et le convaincre par ses paroles. Il parlait avec une grande humilité, comme nous pouvons le

constater dans ses propos:

 

« Moi aussi je suis une personne modeste, j'implore le Seigneur qui fait des grâces avec chaque être et souffle

vivant, de me faire la bonté de mériter de mettre à jour de nombreux nouveaux commentaires vrais de Torah afin

d'écrire en majorité des paroles de Torah pour conseiller et diriger ma descendance et la maison d'Israël dans

les bons et droits chemins. Que mes paroles soient prononcées dans les maisons d'étude, qu'elles soient

appréciées et entendues par le public et que mes propos portent leurs fruits afin de donner de la satisfaction

à notre Créateur. De grâce Hachem, père miséricordieux, exauce ma demande, si ce n'est par mérite,

alors par miséricorde. De plus, j'encourage quiconque ayant des connaissances en Torah, à chaque génération,

de me faire la bonté d'étudier mes paroles et de les enseigner clairement et entièrement en public. Et vous, mes

enfants et toute ma postérité, honorez-moi en étudiant comme il se doit mes livres, en particulier les

paroles de remontrances et des bonnes manières, et ce que je vous ai ordonné de mon vivant, enseignez-le

en public afin de réaliser ma volonté et de dire ensuite le Kadich, peut-être que de toutes ces paroles, une

personne sera touchée et reviendra vers Hachem, ce sera là tout mon profit... « Si je méritais de contempler

la splendeur de l'Éternel et de fréquenter son sanctuaire », je paierais du meilleur et prierais pour tout celui qui

me donnera du profit. Mes enfants et mon peuple, écoutez-moi et votre âme renaîtra ».

 

Sa raison de vivre était d'aider et de faire du bien au peuple en usant de paroles de Torah et de Moussar. Il a

exercé une grande influence sur ses contemporains en vu de déraciner les défauts et les mauvaises habitudes

qui étaient en eux. Il a appliqué le proverbe bien connu: « à l'endroit où il n'y a pas d'homme, efforce-toi d'être

un homme ». Il était prêt à être réprimandé par les autres mais ne pas les laisser dans la situation: « Il n'y a pas

dans cette génération une personne qui fait des reproches, on fait beaucoup d'honneurs aux gens et on dénigre

l'honneur d'Hachem ». C'est ainsi qu'il a pris sur lui le rôle d'être celui qui réprimandera la génération. Ses

paroles sont tellement d'actualité qu'on a l'impression qu'elles s'adressent à la base pour nous. L'auteur semble

vivre parmi nous.

 

Sa méthode était d'enseigner et de revendiquer des vertus de Moussar qui pourrait sembler inaccessible, mais en

même temps il nous donne la façon concrète d'appliquer ses enseignements. Si son esprit pouvait atteindre le ciel

dans le domaine des reproches et des revendications pour un cas précis, malgré tout ses pieds restaient sur 

terre pour rester dans le domaine du réalisable. Il n'y a aucun doute que cette méthode a fait la particularité de

notre auteur '', qui a fait aimer ses paroles auprès de la communauté, qui a vu en elles des propos sortant

du cœur. Il est clair que ses paroles ont réussi à pénétrer au plus profond de nous-mêmes et par elles, on

trouvera du réconfort et des solutions à beaucoup de problèmes et tourments qui affligent l'homme. Nous

espérons que les paroles de l'auteur '' contribueront grandement au déracinement des mauvaises

qualités et des mauvaises habitudes qui se sont installées dans des emplacements bien précis du peuple,

ce qui permettra sans aucun doute d'engendrer de la satisfaction à sa grande âme. Que cela nous soit compté

comme un acte de justice afin d'appliquer avec vigilance tout ce qui est écrit dans ce livre saint, pour

nous, notre descendance et la descendance de notre descendance jusqu'à la fin des temps... Amen.

 

 Produits Produits
  Catégories
spacer
Accueil   |  Nous contacter   |  Cours Audio   |  Photos   |   Points de vente   |  Chronique du Rav Papo   |  Cours sur le Chalom Bait

 ^ Retour en haut





Web design | eCommerce